Compte Rendu de la réunion des adhérents du 28 janvier 2015

people-to-people-fundraising-752x483
 
 

Compte Rendu de la réunion des adhérents du 28 janvier 2015

 
 
 

Élections départementales

 

Le soutien de « Eybens Démocratie » au « Rassemblement Isérois, citoyen, solidaire et écologique » est en débat. Suite à notre participation aux ateliers et aux échanges auxquels nous assistons, un certain nombre d’entre nous a décidé de soutenir à titre individuel le rassemblement.

Eybens Démocratie est sollicité pour aller encore plus loin dans cet engagement, en présentant un ou plusieurs candidats sur cette liste de rassemblement citoyen.

Le dépôt des listes se fera la semaine du 9 février et le comité de pilotage du rassemblement (où sont représentés les différentes associations et partis signataires) arbitrera la semaine précédente les candidats. Les candidats doivent adhérer à la charte et se présenter dans un texte.

Le comité de pilotage travaille sur le programme actuellement à partir de la contribution des ateliers citoyens. Manifestement, le groupe est capable d’une bonne expertise mais il a aussi besoin de ce que représente l’expérience d’Eybens Démocratie

Des craintes sont exprimées : que certaines manœuvres nous dépassent ensuite au niveau du conseil départemental (élection du président par exemple, rapports de force de l’assemblée, modification des alliances). Certes, le rassemblement actuel n’est pas homogène (rassemblement de partis et d’associations) mais est plus cohérent que les partis eux-même en interne, notamment pour des principes structurants (expérience de la Métro).

L’enjeu pour le département est de reconstituer un type de rassemblement qui constitue une force suffisante afin de peser sur les choix : l’actuel département est plutôt bien géré, mais le mode de gouvernance n’est pas satisfaisant (modes de décision obscurs, sans critères affichés).

Atelier citoyen de Bresson (40 personnes), de Gières (13 personnes) avec une thématique sur les transports.

Le principe d’un soutien d’Eybens Démocratie est acté et (après une nuit de réflexion!) nous avons un candidat à la candidature pour le canton Echirolles-Eybens. Les principes que Eybens Démocratie souhaite plus particulièrement porter, concernent le mode de gouvernance, la transparence des critères sous-tendant les décisions et et le rendu compte au citoyen (sans oublier le non cumul des mandats).

 

Au Conseil Départemental, existe un enjeu important sur les services de proximité à la population (notamment service social), sur la présence humaine pour l’accompagnement de la dépendance (à côté du développement de la robotique).

Des membres de Eybens Démocratie feront parti du comité de pilotage du rassemblement.
L’équipe d’ED, y compris l’équipe d’élus, pourra être sollicitée pour des boitages, des ateliers citoyens, des réunions publiques, des présences sur les marchés, à Intermarché.

 

Groupe de travail sur la Politique jeunesse

 

Le groupe qui s’est réuni en décembre avec Sylvie Monceau a analysé une dizaine de contributions et  propose plusieurs pistes de travail ou réflexion :

  • identifier dans chaque politique de la ville si la jeunesse est prise en compte et comment, L’afficher au travers d’une communication adéquate,
  • impliquer fortement la ville, ses services pour multiplier l’opportunité d’une première expérience professionnelle : agent recenseur, job jeune (garder un ou des chantiers manuels dans l’offre : travaux ou peinture d’une classe par exemple ; gros entretiens dans les écoles) accompagner les professionnels qui assureraient l’encadrement des jeunes,
  • travailler en réseau pour favoriser : l’accueil en stage -notamment pour les élèves de 3ème-, l’alternance dans les entreprises locales ou les services de la ville. Conduire une politique d’accueil de services civiques qui offre une opportunité à tous les jeunes (quel que soit son parcours ou sa problématique),
  • favoriser l’implication des jeunes en leur réservant de vraies responsabilités : gestion d’une partie des crédits de la politique jeunesse, par exemple, pour l’attribution des bourses, des aides aux projets (cf budget participatif). Ce changement de cap, demandera de former les jeunes … mais aussi les services, les élus (il n’est pas sûr que tout le monde y soit prêt!
  • Utiliser toutes les occasions de laisser une place aux jeunes dans la vie locale, de leur donner l’occasion de s’approprier les codes de fonctionnement de la société. Repenser certains temps forts dans l’idée de « faire avec » et non pas de « faire pour » : remise des cartes d’électeurs, retours des bourses 1 2 3 départ, réunion des jobs jeunes  (sur le mode, « les jeunes parlent aux jeunes »?)
  • réfléchir à des partenariats stratégiques avec les acteurs communaux impliqués à différents titres : Mission Locale, mais aussi auto-école, clubs sportifs (envoyer un signal fort aux clubs afin qu’il se sentent soutenus dans le fait de faire émerger des jeunes dans la prise de responsabilités).

 

Prochaine réunion d’ED mercredi 11 mars à 20 heures : présentation de M. Urru avec M. Bugli sur la citoyenneté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *